La Cohorte

Forum de La Cohorte [RP] sur Aion - Serveur Vidar
 
AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerFAQConnexion

Partagez | 
 

 [Morceau d'Histoire] Néant

Aller en bas 
AuteurMessage
Saya
Scribe
Scribe
avatar

Messages : 294
Age : 36

Feuille de personnage
Classe: Templier
Age de départ: Indéterminé, 7 ans en apparence

MessageSujet: [Morceau d'Histoire] Néant   Ven 16 Oct 2009 - 10:27

Spoiler:
 

Obscurité, ténèbres, ces mots ne décrivent que l'absence de lumière … Comment décrire une noirceur telle que le concept même de lumière n'a aucun sens. Un lieu qui n'en est pas un, tout simplement car les dimensions classiques n'y ont pas droit de séjour, un endroit où il ne peut y avoir de sensation d'aucune sorte. Néant peut-être, ou simplement Vide.

Et puis dans ce Vide, il y eut un éclair, comme une Sensation fugitive, brève et pourtant éternelle là où le Temps lui-même ne veut rien dire. Puis une Idée qui flotte, un simple concept. Après une période qui pourrait aussi bien être une seconde qu'un millier d'années, une deuxième Idée apparaît. Petit à petit, les éclairs d'images ou de sons se font plus récurrents, plus longs aussi peut-être. Et les Pensées apparaissent et tournent un peu plus longtemps et un peu plus vite à chaque fois. Certaines commencent à s'associer, donnant parfois un sens éphémère à une image ou un parfum.

Nouveau concept, les Idées peuvent s'associer ensemble, se regrouper par deux et donc pas dix ou mille. L'unité, la somme de toutes ces Pensées peut ne former qu'une seule et unique Entité complexe. Les Concepts tournent et s'entrechoquent de plus en plus rapidement dans cette soupe, de nouveaux projectiles naissent de l'association des autres et se mettent à tourner à leurs tours. Et tous ces Concepts entrelacés se rapprochent pour interagir entre eux et commencent à donner naissance à un "où", dans une sphère informe et grouillante de Pensées.

Autour, continuent à graviter les Sensations fugitives, images, sons, odeurs, mélangés et sans aucun sens. L'Entité mouvante essaie de les appréhender et de les trier. Passés, présents et peut-être même avenirs, des souvenirs, des sensations ou de simples rêves, le "quand" se dessine petit à petit. Et au fur et à mesure qu'elle se reconstruit, qu'elle cherche à comprendre le "où" et le "quand", l'Entité prend conscience d'elle-même, et ainsi naît le "qui", qui englobe l'ensemble des Idées et des Sensations en un tout cohérent.

L'Entité commence à comprendre comment organiser tous ces éléments entre eux, et elle commence à se rappeler. Elle se souvient de qui Elle est, de ce qu'Elle est, des Autres qu'elle a connu, de ceux qu'Elle connaît encore, et même de certains Autres qu'Elle ne connaît pas, imaginaires ou prophétiques. Les images et les sons flous du début donnent naissances, une fois organisés, à des souvenirs précis. Elle se souvient … de tout. Du moindre petit détail insignifiant aux événements les plus marquants. Et surtout, Elle se souvient … qu'Elle avait oublié. Comme il peut être grisant de tout se rappeler avec une telle précision quand on sait tout aussi précisément qu'on ne savait plus. Chaque souvenir se dessine avec une netteté parfaite, chaque pensée est parfaitement effilée et précise, touchant son but naturellement et sans effort. Tout est si clair, si évident.

Quelque chose La trouble pourtant. Elle se souvient des émotions et de leurs forces, mais Elle est incapable de les ressentir. Elle se rappelle alors le concept de corps physique. En effet, dans cet état purement spirituel, il lui est impossible de ressentir pleinement, Elle peut juste se rappeler avoir ressenti. Mais à peine a-t-Elle conçut l'idée de son corps, que son esprit inconscient, habitué par tant d'année de pratique, commence à rétablir les liaisons qui existaient et à réintégrer son être spirituel au sein de son enveloppe charnelle … avec toutes les contraintes et limitations que cela implique !

Et tandis que ses pensées et souvenirs réintègrent les synapses et les neurones de son cerveau, Elle sent que leurs précisions s'émoussent rapidement, la netteté de ses souvenirs fait place à la brume de la mémoire humaine jusqu'à disparaître complètement alors que revient son amnésie. Affolée, Elle tente de tous les retenir, de se raccrocher à ce qu'Elle peut. Brièvement, une citation lui revient en mémoire, on dit que certains sables de Stygia sont tellement fins qu'ils semblent liquides et que si l'on plonge la main dedans, il est impossible de retenir le moindre grain de sable dans sa paume. Il lui reste suffisamment de clarté d'esprit pour savoir que toute lutte est vaine, que ce mécanisme est inéluctable et qu'elle va à nouveau tout oublier. Mais il y a une chose qu'elle ne veut pas voir disparaître, un seul et unique souvenir qu'elle ne veut pas perdre à nouveau ! Alors elle s'y accroche avec tout ce qu'elle peut, elle essaie de le graver dans son cerveau avec le peu de lumière qu'il lui reste.

A nouveau, l'obscurité.



La jeune femme ouvrit difficilement les yeux, avant de les refermer rapidement, aveuglée par la faible lumière du jour. Il lui fallu quelques temps avant que ses idées commencent à se remettre en place. Elle avait l'impression d'avoir dormi pendant des siècles et d'avoir fait un rêve étrange. Comme souvent après avoir rêvé, elle était incapable de se rappeler précisément de quoi était constitué son rêve mais elle se rappelait qu'il paraissait à la fois extrêmement réaliste et pourtant totalement irréel. Puis, quelque chose s'imposa à son esprit et lui écrasa le cœur … dans son rêve, elle s'était souvenue de tout … avant de tout oublier à nouveau. Quelle suprême frustration ! Epuisée, son âme aussi durement meurtrie que son corps, des larmes coulèrent silencieusement le long de ses joues. Elle s'aperçut alors qu'un mot s'imposait à son esprit, comme marqué au fer rouge derrière ses paupières closes. Elle savait que ce mot était important, que c'était un message qu'elle s'était laissée à elle-même. Elle n'avait aucune idée de ce qu'il pouvait signifier, si c'était un lieu, un nom ou simplement son plat préféré mais elle savait qu'il la guiderait désormais tel un phare illuminant sa nuit : "Taenad".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crepuscule
Sentinelle
Sentinelle
avatar

Messages : 119
Age : 38

Feuille de personnage
Classe: Sorcier
Age de départ: Elle l'ignore mais en semble 14

MessageSujet: Re: [Morceau d'Histoire] Néant   Sam 17 Oct 2009 - 12:31

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Morceau d'Histoire] Néant
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cohorte :: Dans les airs [HRP] :: Parler de tout et surtout de rien-
Sauter vers: