La Cohorte

Forum de La Cohorte [RP] sur Aion - Serveur Vidar
 
AccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerFAQConnexion

Partagez | 
 

 Salutation diplomatique Revolt.

Aller en bas 
AuteurMessage
Aghor
Errant
Errant


Messages : 8
Age : 35

MessageSujet: Salutation diplomatique Revolt.   Sam 10 Oct 2009 - 16:50

Bonjour à toute la communauté Cohorte.

Je viens en tant que collègue de combat d'Aran, avec qui j'ai sympathisé hier après-midi. Je m'appelle Aghor, je suis le représentant de la Légion Revolt installé sur le serveur VidarAsmodien (ce qui parait logique...).

Notre Légion est en réalité la fusion de deux guildes installées autrefois sur warhammer online. L'une qui se nommé Les croisés du nord (Daoc/Warhammer online) géré par moi même et mon confrère et ami Miange, et l'autre celle des Hellkeepers orchestré par notre talentueux Coupdur (WoW/Warhammer online/Guild wars). A l'époque nous étions en alliance sur Warhammer online durant une petite année, puis nous avons décidé ensemble de se réunir sur Aion pour au final formé une joli trouve de 24 personnes. Notre esprit reste très très familial, nous nous connaissons tous via des sorties irl. Ah qu'il était bon de voir mes amis réunis sur une grande table ronde lors de mon mariage Very Happy.

Notre orientation RvR reste la même depuis nos débuts il y a 7ans sur DAOC. Nous allons tourner en team optimisée, c'est à dire que nous rejetons le système de "BUS", en préférant la qualité à la quantité. Nous allons également mettre en place une Team fixe afin de garder des automatismes acquis depuis plusieurs années. Nous avons fait en sorte que notre équipe et la meilleur homogénéisation possible, avec des classes bien définies, sans surplus et sans manque.

Voilà pour la petite présentation de notre légion.

J'ai longuement discuté hier avec Aran (pour pas dire toute l'après-midi) ce qui m'a permis d'en apprendre un peu plus de vous (des anciens daociens youpiiii). Vous semblez être une guilde motivée et active, avec une expérience riche en RvR via notre célèbre DAOC, ce qui me laisse croire à un rodage presque inné dans ce milieu.
Nous savons que le PvP dans les Abysses sera rude, éprouvant, difficile, parfois chaotique... C'est pourquoi je vous propose par cette missive de faire une collaboration militaire afin d'être organisé au mieux en RvR. Pour rien vous cacher je ne connais pas votre manière d'entreprendre tactiquement et techniquement l'approche du RvR sur AION, comment jouez-vous, votre alliance actuelle et votre complémentarité avec la/les Légions.

Ce que je peux vous dire par contre c'est notre manière de jouer. Nous aimons beaucoup jouer les patrouilleurs,annonçant les incs en jeu ou encore sécuriser une entrée de forteresse par exemple pendant que la masse s'occupe du boss, ou encore devoir sécuriser un artefact... Voilà notre conception à nous du jeu en alliance en RVR : une répartition des tâches afin d'arriver au mieux à contrer l'ennemi.

Si notre proposition vous intéresse, et que vous soyez désireux d'avoir une Légion mature (28ans âge moyen), vétéran du PvP/RvR(7années de DAOC en TF) mais également une équipe à l'écoute, alors je vous demanderai un entretien via ce forum ou sur Teamspeak afin d'approfondir la chose...

En attendant, salutation à vous.

Cordialement, Aghor.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crepuscule
Sentinelle
Sentinelle
avatar

Messages : 119
Age : 38

Feuille de personnage
Classe: Sorcier
Age de départ: Elle l'ignore mais en semble 14

MessageSujet: Re: Salutation diplomatique Revolt.   Dim 11 Oct 2009 - 11:58

Salut !

N'étant pas une ancienne et encore moins une officielle, je me dispenserai de donner une réponse quand à l'orientation de la Cohorte.

Je vous souhaite néanmoins bienvenue sur le forum et vais suivre ce sujet avec intérêt. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astendar
Sentinelle
Sentinelle
avatar

Messages : 183
Age : 43

Feuille de personnage
Classe: Sorcier
Age de départ: La trentaine

MessageSujet: Re: Salutation diplomatique Revolt.   Lun 12 Oct 2009 - 19:10

tout pareil que la crêpe ! cote cote la crêpe et moi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aghor
Errant
Errant


Messages : 8
Age : 35

MessageSujet: Re: Salutation diplomatique Revolt.   Mar 13 Oct 2009 - 4:36

Pas de soucis, j'attendrais que votre GM revienne tout bronzé Very Happy

Une date ?.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crepuscule
Sentinelle
Sentinelle
avatar

Messages : 119
Age : 38

Feuille de personnage
Classe: Sorcier
Age de départ: Elle l'ignore mais en semble 14

MessageSujet: Re: Salutation diplomatique Revolt.   Mar 13 Oct 2009 - 14:27

Aghor a écrit:
Pas de soucis, j'attendrais que votre GM revienne tout bronzé Very Happy

Une date ?.

Le GM ne donne pas de date, le GM arrive et c'est la date qui se débrouille pour être là au bon moment.


Normalement vers le 11... *regarde que nous sommes le 13* heuuuu incessamment sous peu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saraban
Louve
Louve
avatar

Messages : 1310
Age : 34
Localisation : Archipel

Feuille de personnage
Classe: Aède
Age de départ: 21

MessageSujet: Re: Salutation diplomatique Revolt.   Mar 13 Oct 2009 - 14:28

Je suis revenue et toute bronzée, bonjour Aghor et bienvenue chez nous

Entrons dans le vif du sujet... Pour l'heure nous n'avons aucune alliance à proprement parler, nous avons des rapprochements, des affinités, quelques connaissances avec certaines guildes mais rien de très approfondi.

La Cohorte a pas mal d'amis en HRP, et beaucoup d'ennemis en RP comme dirait l'une des nôtres. Mais le RP n'a pas d'importance ici apparemment Smile

Concernant notre position vis à vis du RvR... Certains d'entre nous en sont très friands, moi la première, d'autres en revanche sont allergiques à toute forme de PvP, il ne faut pas oublier que notre première optique c'est le RP et qu'il prendra toujours le pas sur reste.

Effectivement une alliance sérieuse et solide en vue du RvR pourrait nous intéresser, néanmoins je crois qu'il faut de suite vous prévenir : nous n'aurons jamais la même implication que vous dans ce type de jeu. Même si nous apprécions ces sorties autant que les autres joueurs, notre objectif ne se trouve pas là.

Voilà pour l'heure ma réponse à ta proposition. Si de votre côté l'idée de vous battre de temps à autres avec une Légion dont l'ambition n'est pas le HL ne vous dérange pas et bien poursuivons. Si vous attendez plus d'implication, plus de présence et tout le tintouin je crois que nous ne pourrons vous satisfaire Smile
Spoiler:
 

_________________
~Il faut être un loup si tu ne veux pas que les loups te mangent~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.la-cohorte.net
Crepuscule
Sentinelle
Sentinelle
avatar

Messages : 119
Age : 38

Feuille de personnage
Classe: Sorcier
Age de départ: Elle l'ignore mais en semble 14

MessageSujet: Re: Salutation diplomatique Revolt.   Mar 13 Oct 2009 - 14:45

*regarde les heures de post et est fan de son GM*


Il ne serait pas incompatible de faire une phalange de combat PvP, même sous couvert RP. Je crois que laisser l'opportunité à ceux de la Cohorte qui le désirent de compléter les rangs de Revolt à l'occasion (ou à plusieurs) est une bonne idée.

A discuter en interne peut être ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saraban
Louve
Louve
avatar

Messages : 1310
Age : 34
Localisation : Archipel

Feuille de personnage
Classe: Aède
Age de départ: 21

MessageSujet: Re: Salutation diplomatique Revolt.   Mar 13 Oct 2009 - 17:01

Bien sûr Crêpe, attendons juste de voir ce qu'il en est de l'avis d'Aghor déjà

_________________
~Il faut être un loup si tu ne veux pas que les loups te mangent~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.la-cohorte.net
Aghor
Errant
Errant


Messages : 8
Age : 35

MessageSujet: Re: Salutation diplomatique Revolt.   Mar 13 Oct 2009 - 23:07

Voilà comment j'entends un partenariat inter-légion....
Une alliance est une ethnie dont l'idée et l'état d'esprit est complémentaire, homogène et surtout bonne entente.

Mon optique de trouver une Légion afin de former une alliance réside principalement sur les offensives RvR/PvP nécessaires et indispensable dans AION. Exemple simple: ne comptez pas prendre une forteresse à 4 ...

Mon alliance à moi si je puis me permettre c'est une autonomie parfaite de chaque légion MAIS une force commune lorsqu'il est nécessaire. Et c'est pourquoi je tiens à m'approcher auprès d'une légion qui ont cette envie de combattre en communauté lorsque le besoin se fait ressentir (gros rush programmé par exemple).

Il est clair que pour le reste du temps, chacun continue son train train quotidien, et en aucun cas des impositions de jeu doivent se faire entre nous. Il n'y a aucunes obligations de présences... Pendant que nous , chaque soirs, nous allons au front, vous pouvez très bien soit se joindre à nous, soit faire se que vous avez l'habitude de faire...

Par contre, la mobilisation doit être total si nous devons organiser un plan d'action ordonné et préparé (je dirais 1 fois par mois serait sympa, histoire que nos chers ennemis se souviennent de la tribu Cohorte/Revolt Very Happy)

Voilà comment je vois la chose.

Maintenant, je pense qu'il serait assez rigolo de voir une Légion "RP" marquer à la fois sa présence par le PvP mais aussi par son engouement au Roleplay.

(L'ennemi frappe à la porte)

Excusez-moi, le devoir m'appelle, une distribution de rafale de phalanges est organisée ce soir... je vous dis à bientôt.

Amicalement, Aghor.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saraban
Louve
Louve
avatar

Messages : 1310
Age : 34
Localisation : Archipel

Feuille de personnage
Classe: Aède
Age de départ: 21

MessageSujet: Re: Salutation diplomatique Revolt.   Mer 14 Oct 2009 - 10:53

J'espère que la rafale de phalanges a été bonne Razz

Concernant votre vision des choses, je dirais qu'elle s'accorde bien avec la notre. Effectivement partir en croisade tous les soirs ne nous intéresse pas forcément, néanmoins de bonnes grosses soirées régulières oui, ça c'est plus dans nos cordes.

Je vais en parler avec mes ouailles sous peu mais je pense qu'une alliance de ce type irait à tout le monde même les plus récalcitrants au PvP.
Une sortie de groupe est une sortie de groupe, peut importe sa finalité, nous on aime ça Smile

_________________
~Il faut être un loup si tu ne veux pas que les loups te mangent~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.la-cohorte.net
Aran
Scribe
Scribe
avatar

Messages : 133
Age : 46

Feuille de personnage
Classe: Clerc
Age de départ: 647

MessageSujet: Re: Salutation diplomatique Revolt.   Mer 14 Oct 2009 - 11:36

Le bonjour Aghor !

j'ai attendu quelque peu avant de m'exprimer ici.

Si nos deux légions diffèrent en certains points, il me semble clair qu'elle se rapprochent dans de certains autres, tant dans les domaines RP que HRP.

HRP, les gens de Revolt que j'ai pu voir sont sympathiques, matures, et s'expriment très correctement. Ils apprécient une certaine qualité de jeu et assument leur choix, en ce sens ils nous rejoignent et il peut y avoir une bonne entente entre nous.

En terme RP, même s'ils n'ont aucune consigne de guilde à ce sujet, leur approche du pvp s'inscrit très bien dans la logique de la situation actuelle dans le monde d'Atreia. En ce sens il est très facile de les inscrire, de notre coté, dans nos évents et préoccupations RP ( patrouille du courroux, recherche ... ).

tout ceci n'est que potentialité, a nous tous de voir si nous voulons creuser plus loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aghor
Errant
Errant


Messages : 8
Age : 35

MessageSujet: Re: Salutation diplomatique Revolt.   Mer 14 Oct 2009 - 15:07

Il faut savoir que sur le papier, comme dans le jeu, une alliance c'est un canal commun pour discuter entre nous. Rien de bien folichon en quelques sortes. Chacun vogues à ses occupations, d'autres s'amusent ensemble à faire ses quêtes de groupes, ses instances, d'autres sont en mode RP, chacun sur leur channel TS/Mumble/Ventrilo ou que sais-je encore .... Bref une harmonie classique qui ne change en rien le train train quotidien de la ou les guildes les constituants. Il est même tout à fait possible qu'il n'existe pas ce canal et que nous gardons un lien étroit par le biais des Whisps/forum/logiciel vocal tout simplement pour passer des informations et s'organiser.

C'est vrai que le mot "alliance" est un terme assez barbare dans ce jeu, puisse qu"il n'existe pas vraiment d'actions possibles en jeu. Par contre l'intérêt majeur de tout ceci c'est la possibilité de s'appuyer sur des membres que l'on connais afin de jouer régulièrement ensemble, d'apprendre à se connaitre et avoir un contenu offensif soudée lors de grande bataille.

je suis aussi actuellement en discussion avec une autre Légion, dont l'esprit général évoqué sur cette alliance avec vous reste identique : une autonomie inter-légion mais un collectif préparé lors des grandes sessions Abyssales. Je pense que c'est une parfaite alchimie pour ne pas bousculer les automatismes de chacun tout en apportant quelque chose de nouveau.

Si cette accord devez mener à bout, il serait bon d'or et déjà de savoir comment allons nous procéder pour que chacun soit libre tout en étant présent Very Happy

J'entends par là serait-il judicieux d'avoir un canal commun In Game ? un Teamspeak général avec différents canaux hébergeant chaque Légions, un canal Commun PvP Alliance, un coin salon de thé pour discuter de tout et de rien ? une partie forum dédié uniquement aux offensives RvR ?

Bref nous avons les outils, à nous de choisir les bons

Je reste à l'écoute, amicalement, Aghor.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aghor
Errant
Errant


Messages : 8
Age : 35

MessageSujet: Re: Salutation diplomatique Revolt.   Mer 14 Oct 2009 - 15:24

Au fait, voici l'histoire d'Aghor le sorcier prodige et la naissance Revolt ...

Voici l'histoire d'Aghor le teigneux, jeune apprenti sorcier âgé d'une dizaine d'années, pas plus haut qu'un cerisier en pleine croissance mais vaillant et imprégné d'une colère divine depuis la mort de son père, Uther, l'an passé, tué par une horde de Drakans, monstres crées par le Dieu AION qui devaient protéger les habitants et la Tour de L'éternité. Mais alors qu'il récoltait son grain comme chaque jour, des Drakans, oubliant leur but premier, déferlèrent sur le village pour exterminer toute présence humaine sur Atreia. Son père ne survécue pas à ses blessures. L'enfant est élevé auprès de sa mère, Généis, qui s'efforce tant bien que mal à contrôler les pulsions fréquentes de son fils. Le pays est dévasté depuis peu par une guerre sans merci entre les Asmodiens, les Elyseens et les Balaurs, où la bataille fait rage sur les terres Abyssales. L'histoire de ce jeune asmodien commence la veille de la rentrée des classes. Alors qu'il se réveille comme chaque jour avec une profonde feignantise, quelqu'un frappa à la porte...

Toc, toc ,toc !
- "J'arrive !" s'écria Généis.
elle ouvrit la porte, baissa les yeux de 10 bon pieds, et salua d'une bise sur la joue Miange, l'ami d'enfance d'Aghor, avec qui il passe le plus clair de son temps , que se soit pour les bêtises que pour le reste d'ailleurs.
- "Bonjour madame, es-ce qu'Aghor est prêt ?" demanda Miange.
- "Aghor, dépêche toi Miange t'attend dans le salon !" s'écria Généis, agacée par la lenteur habituelle de son fils.

Comme piqué par une abeille, Aghor sauta de son lit, enfila en toute hâte ses habits, le grimoire sous le bras, l'orbe de l'autre, et descenda quatre à quatre les escaliers pour tomber nez à nez sur Miange, tel un militaire soumis au garde à vous.

- "Me voilà, pas besoin de hurler si fort, j'étais prêt depuis longtemps" dit-il avec sureté.
- "Allez on y vas, nous allons être en retard pour notre premier jour, et Coupdur vas encore nous attende." s'empressa de dire Miange.

Le temps d'un baiser auprès de sa mère, gouter à la main, les voilà tout deux partis à vive allure vers l'unique ville Asmodienne, Pandemonium. Pandemonium est une ville comme vous pouvez voir partout ailleurs, des commerces, des activités festives, une taverne, office de tourisme ,écoles, bibliothèque bref tout ce que vous avez besoin à porter de main. C'est ici que se prépare les valeureux combattants envoyés aux Abysses, pour défendre corps et âme le sang de notre sang , les Asmodiens. Loin encore de se tumulte, nos 2 apprentis sorcier pressèrent le pas vers l'école de magie et d'art martiaux.

- "Mais vous en avez mis du temps ! vous vous êtes battu contre des écureuils ou quoi ?" s'exprima Coupdur dans une colère noire.
- "Et bien en faite heu ... oui enfin ... non ... c'est-à-dire qu'en réalité nous ...."

La sonnerie de l'école retentissa, sonnant comme le messie face à l'embarras de Miange.

- "Dépêchons-nous, avant que Monsieur Ulthorin nous tire les oreilles !" s'entêta de répéter Coupdur.

Cette année, nos 3 amis ont rejoints l'école de Magie destructive et curative. Tandis qu'Aghor et Miange s'amusaient à lancer quelques sortilèges de feu ,de glace de vent et d'eau sur des pastèques, Coupdur apprenait quant à lui les joies de la guérison et autres soins curatifs sur des petits écureuils blessés : l'apprentissage du Clerc. Pendant ces cours optionnels , Aghor et Miange fit connaissance de Léa & Elvy, tous deux jeunes apprentis spiritualiste accompagné de leurs fidèles familiers. De l'autre, Coupdur fit éloge de plusieurs amis, tels que Borium, jeune Aède et Cyd, suivant lui aussi la voie du Clerc.

A chaque vacances, cette troupe de jeunes fanfarons ne cessait de s'agiter auprès de petits animaux féroces, apportant pour la première fois de quoi nourrir leur famille. Tout y passer : gibiers, volailles, poissons, rien n'arrêter notre petite troupe d'aventuriers. Ils grandissairent alors tous ensemble jusqu'à maturité, l'âge ou l'humain devient alors un Daeva,ces hommes volants qui garantissent la fin de l'adolescence au profit du vaillant combattant. Cette apprentissage final qui mènera ce groupe d'amis vers leur destinée : défendre leur patrie sur les Terres hostiles des Abysses....

Un jour à la taverne de Pandemonium ....

- "Il nous faut un nom ! une entité !" grommèle Cyd en grignotant une cuisse de grenouille.
- " Un nom oui mais lequel ?" demanda Léa.
- " Et bien un nom qui sonne la charge, quelque chose qui nous corresponde, quelque chose qui est commun à nous tous..." proposa Miange, tout en sirotant sa bière.
- " Moi j'ai faim" répéta avec nervosité Coupdur.
- " Cherchons se que chacun de nous avons en commun " posa avec sérénité Borium.
-"..." chuchota Aghor, en lançant une boulette de pain sur la tablée d'en face.
- "quoi?" insista Miange.

Comme pris de colère, Aghor se leva brusquement, les poings serrés en appuie sur la table, laissant tomber sa chaise, les yeux remplis de haine.

-" Vous n'êtes pas révolté de la situation actuelle qui règne sur Atreia ? Vous n'êtes pas révolté d'avoir perdu un proche ? un ami ? un membre de votre famille ? Rappelez-vous au village , il y a 10ans, lorsque ces Balaurs ont eu peau de mon Père, de votre ami, de votre oncle ou n'importe qui d'autre d'ailleurs. N'êtes vous pas révoltez ?!"

D'un geste ravageur, Aghor pulvérisa la table en dizaines de morceaux comme pour apaiser sa colère. Le silence s'installa dans la taverne...

-" Bien sur que nous sommes révoltés" répondu Miange, tel un porte parole.
-" Sonnons la révolte et allons venger nos ainées !" s'écria Cyd.
-" Oui mais pas avant d'avoir mangé" rétorqua Coupdur, avant de prendre un violent coup de pied de la part de Léa.
-" Nous serons alors l'entité Revolt, militant contre l'injustice, nous allons rétablir l'équilibre et la sérénité au sein des Asmodiens, tel est notre destinée, tel est ma destinée, qu'Uther me vienne en aide. Pour la famille !" Lança Aghor.
-" Sisi la famille !" encouragea Miange.
- " Buvons à notre santé, probablement la dernière, et que Munin nous protège. Nous prendrons la route pour Altgard demain matin", confirma Aghor.

Après une nuit agitée, où chacun trouva difficilement le sommeil, nous chers amis se rendirent à Altgard, afin de préparer leur arrivée aux Abysses. C'est ici que l'histoire Révolt commença ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aghor
Errant
Errant


Messages : 8
Age : 35

MessageSujet: Re: Salutation diplomatique Revolt.   Mer 14 Oct 2009 - 15:24

Nous sommes au quatorzième jours depuis leur arrivée à Altgard. Tandis qu'Aghor et Miange cherchèrent de quoi dénicher des informations sur l'entrée des Abysses, Coupdur récoltait de la poudre d'Ether, afin de fabriquer armes et armures pour l'ensemble de la Légion. Léa, Cyd, Borium et Elvy quant à eux s'exécuter à quelques emplettes, c'était jour de marché à Altgard. Il prirent toutes sortes de matières premières, car chacun avaient appris divers métiers; l'un était cuisinier et préparait de bons petits plats donnant force et courage. Un autre était alchimiste, concoctant des potions de mana et de vie, un autre quant à lui maitrisait l'art de la joaillerie et fabriquer des bijoux et autres armes magiques aux pouvoirs destructeurs, Aghor et Miange s'approcha de la mairie pour soutirer quelques informations...

« Bien le bonjour Mademoiselle, Nous souhaitons avoir quelques renseignements à propos du portail des Abysses s'il vous-plait. » demanda gentiment Miange.
« Adressez-vous auprès de Suthran, vous le trouverez prêt du camp d'entrainement. » répondit l'hôtesse d'accueil.
« Merci ! » s'exprima Aghor.

Nos deux compagnons sortirent de la mairie afin de se diriger d'un pas pressé vers le camp d'entrainement au combat, situé non loin à la périphérie du village. Il y avait ici une activité telle qu'on entendait à mille lieu le bruit scintillant des armes en contact, les hurlements bestiaux des Daevas transcendées par l'énergie noire imprégné en eux, les encouragements d'un amas de jeunes enfants applaudissant et criant à tu-tête. On comptait pas moins de deux milles soldats, tous habillés du même Galon, l'insigne d'Altgard. Au milieu de cette confrérie se dressait un Daevas robuste, à l'armure brillante comme l'or pur, armé d'une Hallebarde de 80livres qui reposait sur son épaule, de la même manière qu'un simple humain porterait une vulgaire planche en bois. Aghor et Miange, qui s'étaient placés autour de l'arène de combat, appela sans retenu se vaillant combattant.

- « Suthran ?! » s'écria Aghor.

L'inconnu se tourna dans leur direction, déploya ses ailes et aussi rapide comme l'éclair se plaça à proximité des 2 confères.

« Suthran Pendragon, chef du Régiment d'Altgard, à qui ai-je l'honneur? » demanda-t-il.
« Je suis Aghor, et voici mon ami Miange. Nous nous adressons auprès de vous car nous souhaitons nous rendre aux Abysses. »

Suthran explosa de rire, voyant entre deux larmes la vétusté et le gabarit des deux aventuriers.

« Je vous demande pardon ? Vous ? Allez aux Abysses ? Vous rigolez ?! » dit-il en essuyant sans relâche ses yeux encore coulant.

Bien évidemment, cette réaction non amical transforma Aghor dans une rage telle qu'il commença une incantation, mais tout de suite interrompu par Miange qui calma son ami d'enfance.

« Inutile de vous moquer » raconta Miange en essayant de calmer le jeu.
« Mais allons, qu'allez-vous faire aux Abysses? C'est une guerre sans merci la haut, peuplés de créatures qui ne manquerons pas de vous tuer en un coup de dent. Et je ne vous parle pas de nos ennemis jurés, les Elyseens, surentrainé au combat! Et vous voulez vous y rendre tout les deux? » lista Suthran qui se remit à rire.

Alors que Miange retenait comme il pouvait Aghor, Suthran s'arrêta brusquement de rire, jeta un regard des plus sombres en direction d'Aghor, et d'un geste d'une dextérité incroyable, leva par dessus sa tête sa lourde hallebarde et d'un violent coup sec, l'arme se dirigea vers Aghor. Avant même que la lame toucha un brin de cheveux d'Aghor, Miange avec une rapidité d'un félin, se retourna et bloqua cette énorme hache en parant de manière remarquable avec son avant bras. Miange ne plia pas sous la douleur, qui surpris aussitôt Suthran par cette forme qu'il l'habitait, un long silence se fit sentir, comme un calme après la tempête. Suthran déposa sa lame au sol, et s'adressa poliment à Aghor :

« Je vois... Votre ami à l'air de vous aimer beaucoup, jusqu'à donner sa vie... C'est très courageux de sa part, et le courage vous en aurez besoin » dit-il avec un certain respect, avant d'ajouter :
« Mais attention, sans renfort ne croyez pas que le courage suffira à affronter l'ennemi, il vous faut du soutien. Si vous voulez je peux vous donner 500 hommes qui seront ... »
« N'en faites rien, nous avons des hommes nous aussi » ajouta Aghor.

Aghor s'envola dans le ciel, cherchant ses compagnons dans tout Altgard, puis retourna au camp accompagné de son équipe.

« Voici Coupdur et Cyd, nos deux Clercs qui seront donner vie et penser nos blessures. Ici l'aède Borium, et là nos deux spiritualistes Léa et Elvy. » énuméra avec fierté le chef de clan.
« Hmm... beaucoup de tissu tout ça, il va falloir être très prudent car la-bas les Drakans et autres magiciens ne feront qu'une bouchée de vous, je vous conseille de vous rendre à la Taverne de Morheim. On raconte la-bas qu'une unité d'élite, les Bloodseekers, chercherai des bonnes âmes en quête des Abysses. Allez les voir, faites connaissances et revenez me voir en compagnie d'une vingtaine de membres, et je vous dirai comment accéder aux Abysses. »
« Je vous remercie Suthran, Nous allons nous y rendre dès que nous aurons déjeuner, et nous manquerons pas de vous revoir très rapidement, » adressa Miange.
« Ah oui, parce que moi j'ai faim ! » ajouta l'insatiable Coupdur.

Nos braves aventuriers s'installèrent dans l'auberge, commandant un copieux repas digne d'un banquet de roi. Après une sieste bien méritée, chargés et armés jusqu'au dents, les voilà se dirigeant au centre du village. Suthran était là, carte à la main, montrant la direction à prendre au chef de clan. Après un salut amical et quelques recommandations, ils se dirigèrent en direction de Morheim, où il fallait compter une bonne dizaines de jours de marche...
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aghor
Errant
Errant


Messages : 8
Age : 35

MessageSujet: Re: Salutation diplomatique Revolt.   Mer 14 Oct 2009 - 15:25

7ème jour de marche. Toute l'équipe s'acheminait comme un seul homme en direction de Morheim. Dans une forêt devenue de plus en plus dense, on pouvait sentir l'air froid les glaçant peu à peu, signe de l'approche imminent sur les Terres de Morheim. On dit que la-bas le froid et le chaud se côtoie annuellement. Une partie de la carte montre d'ailleurs une vaste étendue polaire au nord, tandis qu'à l'ouest une immensité désertique couvrait une bon quart de Morheim. Malheureusement pour nos chers aventuriers, leur route les amenés directement dans la partie nord, à l'unique ville de la région. Mais alors qu'ils marchèrent depuis maintenant 8 bonnes heures, ils découvrirent sur le bord de la route un corps sans vie, celui d'un messager.
Ce Daeva endurant et solide comme un roc été chargé de colporter messages et missives entre les villages afin d'apporter nouvelles & ordres militaires. Mais le corps déchiqueté du messager ne pouvait donner grand espoir pour sa survie. On pouvait y voir d'énormes griffes parcourant ça et là le torse du jeune Daeva. Ces blessures laissait penser à une attaque de Drakan, au vue de la profondeur de la plaie. Une missive, frappé de l'emblème Asmodien, été adressé au chef du Village de Morheim, Aegir. Aghor s'empara de la lettre, afin qu'elle soit livré malgré tout. Mais alors que la Légion s'apprêtait à reprendre chemin, ils entendirent un bruit venant d'une clairière, juste derrière une large haie de buisson. Miange, prenant l'initiative, se lança en direction de celle-ci.
Le bruit se faisait sentir de plus en plus oppressant, et il ne tarda pas au détour d'un arbre, surgir un énorme Labrasphinx. Cet animal courtisé par tous est un farouche défenseur et d'une loyauté inégalable envers son maitre. Il possède cette qualité première de défendre jusqu'à la mort ses proches, mais il en est tout autant pour ses qualités offensives, digne d'un véritable grand félin. Surpris d'ailleurs par cette vivacité, l'animal porta le premier coup sur Elvy, qui saigna abondamment au visage.
Tandis que Coupdur apporta les premiers soins sur Elvy, Léa commença à invoquer une de ses créatures, faisant apparaitre un énorme golem de Terre à ses côtés. De part et d'autre de l'animal, Miange et Aghor immobilisa le Labasphinx. La bête poussa un hurlement qui perça le ciel et faisant écho dans le bosquet. Alors que Léa s'apprêta à porter le coup de grâce, une voix gronda de derrière un arbre...

- "Arretez ! Stop !", hurla l'inconnu.

Machinalement, Léa stoppa nette son incantation. Ils rangèrent leurs armes dans leurs fourreaux, refermèrent pour les autres leurs grimoires, et se dirigèrent, méfiants, derrière l'arbre où avait surgit l'animal auparavant.

- "Qui vas là ?!" s'égosillait Aghor.
- "Attendez ! Ne me frappez pas ! Je vous donnerai tous les Kinah que vous voulez ! Ne me tuez pas ! Ne tuez pas mon animal !" s'apitoya le Daeva qui saignait au bras et au visage.
- "Qui êtes vous ?" demanda précipitamment Miange, qui rangea son orbe.
- "Je m'appelle Ephaïstos, membre de la confrérie Bloodseekers, je me souviens pas pourquoi je me suis retrouvé ici. Je me rappelle juste que je devais aller chercher quelques Zuccini pour le diner de ce soir." Il rajouta :
- "Ça y est ça me revient. Alors que je cueillais de quoi nourrir ma famille, Cerbère (le nom de son Labrasphinx) s'est mis à gambader en direction du sud (la route qui mène à Altgard). J'avais beau l'appeler, il n'y avait rien à faire. Il s'enfonça petit à petit dans la forêt. Lorsque que j'eu réussi enfin à le rejoindre, Cerbère était figé, regard menaçant en direction de cette clairière. il se tenait derrière le buisson un énorme Drakan. J'entendais l'appel à l'aide d'une personne. Mais je n'ai pas eu le temps de dégainer un sortilège que le corps inanimé du pauvre jeune homme tomba à mes pieds. Le Drakan me fixa et commença à me charger. J'ai eu tout juste le temps de lancer un sortilège de glace, avant de recevoir un coup de patte de l'animal, qui m'expédia directement sur les branchages de cette arbre. Ensuite plus rien, le trou noir jusqu'à entendre la plainte douloureuse de Cerbère..."

Voyant les blessures importantes d'Ephaïstos, Coupdur s'empressa d'apporter les premiers soins afin d'arrêter toute hémorragie. Ils décidèrent par la même occasion de faire halte sur le sol encore verdoyant et de passer la nuit avant de partir, demain à l'aube, en direction de Morheim.

- "Alors comme ça vous êtes un représentant des Bloodseekers ?" demanda Aghor.
- "Oui, je fait partie de cette Légion, ma femme et moi. Nous nous sommes installé depuis peu à Morheim. Nous habitons une chaumière à l'entrée de la ville, où je vie avec ma femme, mes 2 enfants et mon Labrasphinx." expliqua Ephaïstos.
- "Et bien justement, nous nous apprêtions à nous rendre à Morheim, Suthran nous à fait part qu'une Légion, et justement la votre, cherchait des combattants en quête des Abysses. Voilà une rencontre fort .... inattendu ! " s'exprima Aghor.
- "Il reste du poulet ?" demanda Coupdur.
- "Effectivement, notre Légion recherche activement des membres pour assurer la sécurité dans la partie nord des Abysses. Nous sommes une petite équipe de 6 membres prêt à en découdre contre les Elyseens et les Balaurs, qui ne cesse de pourrir notre existence. Peut-être que nous pourrions fusionner nos forces ?" questionna Ephaïstos.
- "Nous discuterons de tout ceci à tête reposé, à Morheim" rétorqua Miange, ne voulant prendre de décision trop rapide.
- "Très bien, nous verrons tout cela avec notre chef de clan, Grogndur" dit-il.
- "Pressons de manger et allons nous coucher, il nous reste encore 2 jours de marche" acquiesça Léa, morte de fatigue.

Dans un soir de pleine Lune, tout ce petit monde s'endormait lentement, sauf Aghor qui ne cessait de monter la garde durant la nuit, remplacé par Coupdur peut avant 3h00 du matin, réveillé par une envie folle de grignoter les restes d'un sanglier.
Au petit matin, toute l'équipe était sur pied, accompagné d'Ephaïstos et de son fidèle compagnion. ils marchèrent ainsi pendant 2jours, comme l'avait prédis avec minutie Léa. Le froid se faisait sentir au plus profond des entrailles, et le temps s'était gâté depuis un moment. De violentes bourrasques de vents balayées la plaine de Morheim, qui bouchait totalement la visibilité. Ephaïstos, connaissant le territoire comme sa poche, pris les devants et ordonna aux membres de le suivre. La neige jusqu'aux chevilles, ils percevaient dans le brouillard blanc les contours d'une maison se dessiner lentement. C'était celle d'Ephaïstos, marquant ainsi la fin d'un voyage de 10 jours éprouvant et inhabituel...

- "Mais que s'est-il passé mon amour ? je me fais un sang d'encre depuis ton départ. Mais tu es blessé ! Cerbère n'a rien ?! Parle moi !!" s'écria Xhie, sa femme, paniquée.
- "Ne t'inquiètes pas, ces chers personnes m'ont sauvé d'un guêpier dans lequel je n'aurais du me fourrer. C'est une longue histoire... je prendrais le temps de t'expliquer tout ça un peu plus tard si tu le veux bien" demanda Ephaïstos en déposant un sac rempli de Zuchini.
- "Mais qui sont ces gens ?" protesta-t-elle.
- "Ce sont les membres d'une Légion nommé Révolt. Il s'apprêtait justement à se rendre à Morheim afin de nous rencontrer" répondu-t-il.
- "Nous rencontrer ? mais pourquoi ?" insista Xhie.
- "Et bien parce qu'ils vont se rendre aux Abysses, et qu'ils ont besoin de renfort."
- "En voilà une bonne nouvelle, ils doivent voir notre chef de clan au plus vite !"
- "Après le déjeuner..." grommela Coupdur, qui pris cette fois-ci un coup de coude de Léa dans les côtes.

De discussion en discussion, Ephaïstos raconta sa mésaventure à Xhie, et la rencontre avec la Légion Révolt. Le repas terminé, et après une sieste de coutume, ils se rendirent à la ville même de Morheim, afin de trouver le chef du clan Bloodseekers, attablé dans une auberge chatoyante et remplies de saveurs qui ne laissa pas Coupdur sans réaction.

- "Bonjour Grogndur, je te présente Aghor et sa Légion. Ils désirent te parler" interpella Ephaïstos.

Grogndur était un de ces combattants vétérans des Abysses. Ces cicatrices parcourant tout son corps laissait présager qu'il était un farouche combattant, défenseur Asmodien de grand renom et reconnu par ses pères. Mais une terrible blessure au bras droit lui fallu une amputation partielle, un combat contre une horde de jeunes Drakans qui tourna mal. Il coulait paisiblement une retraite anticipé, ici, à Morheim. Il se tourna vers Aghor.

- "Bonjour messieurs, installez-vous." demanda Grogndur.
- "Hum hum..." insista Léa en simulant une toux grasse.
- "Ho ! Pardonnez-moi Madame, il est rare de voir des Femmes Daévas sur le front, veuillez accepter mes prompes excuses." dit-il, l'air étonné.
- "Et bien nous serons deux avec Xhie. "rétorqua d'un ton sec Léa, vexée par l'attitude de Grogndur.
- "Bien, et que me vaut le plaisir de votre visite, jeunes gens ?" interrogea le chef vétéran.
- "Voilà, nous désirons nous rendre aux abysses. mais pour cela nous devons renforcer notre effectif afin d'assurer notre survie là-bas. Nous sommes envoyés par Suthran qui nous à dit que ..." Grogndur coupa Aghor dans son élan.
- "Suthran vous dites ? Je le croyais mort au combat celui là ... bref vous venez de sa part c'est bien cela ?
- "Oui, il nous a dit que vous pourriez nous fournir des frères d'armes pour notre quête futur."
- "Et de la nourriture !" s'exclama Coupdur qui, une nouvelle fois, pris une tape derrière la nuque par Elvy, cette fois-ci.
- "Oui et bien .... effectivement j'ai des hommes mais .... enfin bon. J'en dois une à Suthran, qui m'a sauvé la vie à plusieurs reprises. J'accepte volontiers à la requête de Suthran, et je vous fournirai suffisamment d'hommes que vous désirez." acquiesça Grogndur.

C'est alors qu'après plusieurs heures de discussions, de plusieurs litres de bières et d'un nombre incalculable de nourritures englouties, qu'ils parvinrent à trouver une entente sur les hommes qui viendront s'associer au militants Révolt...

- "Vous trouverez tous mes hommes frais et disponibles dès demain matin !" confirma le vétéran.
- "Très bien ! Nous expliquerons à tous vos hommes dès demain comment nous allons procéder. Mes hommes se chargerons de leur faire un topo en route, nous devons pas perdre de temps."
- "Partageons se dernier repas ensemble, je vous prie, et veuillez à passer la nuit ici, dans mon auberge (en faite Grogndur s'était emparer de cette auberge en récompense de sa loyauté à défendre les Asmodiens).
- "Merci beaucoup, que Munin vous protège" annonça Aghor.

Et c'est alors que tout ce petit monde passa la soirée ensemble, écoutant les histoires de Grogndur tels des enfants devant un conte littéraire, ne perdant pas une miette des combats chevaleresques orchestré par se farouche combattant qu'était Grogndur. Aghor sonna la fin des hostilités vers 23h00, afin que chacun soit en grande forme pour le retour à Altgard.
Au levé du soleil, au centre du village, une petite armée été regroupé, attendant la Légion Revolt au pied de l'auberge. Ephaïstos et Xhie étaient là , attendant également à ce que la porte de l'auberge s'ouvre. Aghor sorti le premier, rejoints peu après par Miange, donnant les premières informations concernant la guilde. Peu de temps après tout le reste de l'équipe mis nez dehors, hormis Coupdur qui trainait devant le buffet matinal. Agacé par le retard, Aghor s'empressa d'entrée dans l'auberge pour sortir à coup de pied le Clerc récalcitrant. Aghor laissa la missive trouvé sur le malheureux messager à Grogndur, qui prit responsabilité de donner cette lettre au chef du village.
Après un dernier comptage, nos 20 hommes se dirigèrent sur le chemin du retour, en direction Altgard, pour 10 jours de marche qui cette fois-ci, espérons pour eux, sera sans embuches...

L'histoire s'arrête pour le moment ici, mais je ne manquerais pas à finir cette formidable histoire qui est la mienne Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crepuscule
Sentinelle
Sentinelle
avatar

Messages : 119
Age : 38

Feuille de personnage
Classe: Sorcier
Age de départ: Elle l'ignore mais en semble 14

MessageSujet: Re: Salutation diplomatique Revolt.   Dim 18 Oct 2009 - 13:24

Hé bien ! Quelle épopée ! Shocked

Pour en revenir au sujet, j'ai reçu l'autorisation de venir voir sur votre forum comment vous voulez que ça se passe, les conditions, les objectifs, etc...

Le premier contact est fait. A très vite chez vous Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aghor
Errant
Errant


Messages : 8
Age : 35

MessageSujet: Re: Salutation diplomatique Revolt.   Dim 18 Oct 2009 - 18:30

Salut salut Very Happy

J'ai répondu via notre forum Crepuscule.

A bientôt Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Salutation diplomatique Revolt.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Salutation diplomatique Revolt.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Cohorte :: Jetée de l'Archipel [RP - HRP] :: Comptoir des Maraudeurs-
Sauter vers: